présentation le programme précisions
l'atelier l'ouvrage final retour au serveur



Programme numérisation pour l'enseignement et la recherche



Jean-Luc Lory et Martine Comberousse

Maison des Sciences de l'Homme

comberousse@msh-paris.fr




Le Programme Numérisation pour l'Enseignement et la Recherche (PNER) est lancé depuis janvier 1999 à l'initiative du ministère de l'Éducation Nationale, de la Recherche et de la Technologie et de la fondation Maison des Sciences de l'Homme (FMSH).

Le PNER a pour buts de conduire un travail de réflexion sur les usages et les besoins de contenus numérisés pour l'enseignement et la recherche et d'établir des cahiers des charges (juridique, technique, éditorial) pour l'accès en ligne à ces ressources. Ces réflexions s'inscrivent dans un contexte concret de mise en place d'une plate-forme expérimentale d'offre de ressources, de développement ou d'adaptation d'outils et de services multimédia.

Dirigé par Jean-Luc Lory (CNRS-FMSH) et coordonné par Martine Comberousse (MENRT-FMSH), le PNER rassemble aujourdhui les différents acteurs institutionnels et privés concernés par le développement de l'offre numérique en ligne (textes, images et sons) pour l'enseignement et la recherche: chercheurs, concepteurs, éditeurs, diffuseurs, producteurs, enseignants, bibliothèques, grandes institutions concernées.

Un comité de pilotage interministériel

Il se compose du ministère de l'Éducation Nationale, de la Recherche et de la Technologie, du ministère de la Culture et de la Communication, du ministère des Affaires Étrangères, ainsi que du secrétariat d'État à l'Industrie

Un comité scientifique

Il fédère une diversité d'acteurs français et internationaux, choisis pour leur responsabilité et leur mission tant du domaine public que privé, et les représentants des usagers des milieux éducatifs; il contribue largement à l'élaboration et au suivi du programme.

La phase pilote (janvier 1999--septembre 1999)

Ses principales étapes furent:

La phase expérimentale (octobre 1999--décembre 2001)

Compte tenu de la floraison d'initiatives publiques et privées dans ce secteur, le PNER ne se positionne pas comme un dispositif supplémentaire venant se superposer à ceux déjà existants, mais il se donne pour mission de favoriser des partenariats innovants. Cette deuxième phase a pour objet de mettre en place une expérimentation; celle-ci consiste à tester une série de «produits», de contenus ou de fonctionnalités utilisables de façon complémentaire et interactive pour un usage en ligne propre à l'Éducation Nationale et à la Recherche.

Quatre groupes de travail du programme ont été constitués: usages, édition, juridique, technologies et normes. Ils serviront de «bureau d'études» pour la construction de l'expérimentation. Ils réunissent d'ores et déjà des éditeurs, des chercheurs, des enseignants, des ingénieurs, des juristes et des responsables institutionnels. Les expérimentations feront l'objet de conventions ou de protocoles avec le PNER.
Ce document a été traduit de LATEX par HEVEA.

présentation le programme précisions
l'atelier l'ouvrage final retour au serveur