Actualités et nouveautés Le colloque de 1999 Articles
Bilans, débats, comptes rendus Dernier ouvrage Pointeurs et Bibliographie
Page de garde Vos commentaires et propositions

1 littéraires - scientifiques (plus renvoi à plus loin)

2 Les informations suivantes proviennent pour l'essentiel d'entretiens menés avec Jacques Beigbeder, responsable du Service de Prestations Informatiques de l'ENS, le 19 mars 1996, Philippe Matherat, chercheur au D.M.I., le 27 février 1996, et Eric Guichard, Cellule Informatique pour l'École littéraire, le 4 novembre 1996.

3 Tout membre de l'Ecole n'a pas pourtant un compte électronique.

4 Ce constat, nous semble-t-il, vaut au moins pour les départements littéraires.

5 Février-mars et mai-juin.

6 Cf. http://www.elias.fr.

7 Au sein du réseau local, un courrier envoyé à une adresse incorrecte (adupont arobase-anti__spam ici au lieu de dupont arobase-anti__spam ici) peut engendrer une trace, sans que ce courrier soit pour autant parvenu à son destinataire.

8 C'est le cas de plusieurs détenteurs de compte des catégories appelées Anciens éleves et, plus particulièrement, Invités, qui, pendant la période recensée, étaient absents à l'étranger (communication orale d'Eric Guichard).

9 Les "listes" sont souvent dotées de deux adresses, l'une qui reçoit des contributions, l'autre qui les redistribue. C'est notamment le cas pour les listes modérées.

10 Nous avons procédé à une correction du moins partielle des erreurs, en tenant compte d'échanges asymétriques et de nos propres connaissances quant à l'adresse de certaines listes externes.

11 Les résultats de cette enquête ont été présentés une première fois par Eric Guichard lors du colloque «Information scientifique et technique» qui s'est tenu à l'INRA le 23 octobre 1996.

12 Cf. Graphiques 1 et 1.1.

13 Cf. Graphiques 1 à 8.

14 Les listes internes s'adressent principalement aux responsables informatiques de l'ENS.

15 Pour des chiffres pondérés, calculés sur la moyenne, voir Tableau 2 et Graphiques 10 à 14.

16 Cf. Tableau 3 et Graphique 15.

17 Pour une vision plus détaillée, voir Graphiques 16 et 17.

18 Cf. Tableau 4 et Graphiques 18 et 19.

19 Cf. Graphique 20

20 Nous devons cette idée à Eric Guichard.

21 Les réticences face à l'utilisation du courrier électronique pour la communication interne ne sont pas sans rappeler celles qui ont précédé l'introduction des cartes de crédit et leur intégration dans les théorie économiques des échanges monétaires. Cette mise en parallèle m'est venue à l'esprit, en écoutant une anecdote que m'a raconté un ami. Celui-ci avait proposé au directeur de son laboratoire de recherche d'utiliser le courrier électronique pour la communication interne et s'est vu opposer l'argument suivant: "Mais ce n'est pas du papier."

22 Ceci n'implique pas forcément une progression linéaire dans l'utilisation de groupes de discussion ou news: "Les newsgroups, moi j'ai commencé à les lire quand je les ai installés. [...] Je sais plus. En 92, on a dû les installer. Voilà. Donc là je me suis mis à les lire. Puis en 95, j'ai arrêté de les lire. Maintenant je ne lis plus les news. C'est de l'avalanche. [...] Quand on (ne) connaît personne, c'est un bon moyen pour se renseigner parce que, effectivement, ça met en relation avec des gens. Mais maintenant, depuis une dizaine d'années, que je suis les réseaux de l'informatique, que je connais des gens par ci par là ... Si j'ai une question à poser, je la pose à telle personne précisément et c'est plus efficace, plus rapide." (un informaticien).

23 L'usage intensif ou régulier du courrier externe suggère que la fréquence des échanges a considérablement augmenté. On imagine peu de gens capables d'envoyer une centaine de lettres pendant une période de cinquante jours. Encore faudrait-il savoir quelles formes prennent ces échanges et s'ils ne remplacent pas d'autres, peut-être plus sporadiques mais plus denses.
On pourrait à cette occasion citer deux études anthropologiques effectuées dans les années 70. La première, menée en milieu rural en France, a montré que, suite à la prolifération de l'automobile dans les années 60, de nombreuses familles avaient, lors de visites, renoué avec des parents éloignés qu'ils avaient perdus de vue lors de la période précédente. Une deuxième a établi un lien entre l'utilisation progressive du téléphone dans les années 60 aux Etats-Unis et les contacts croissants entre les Chinois y résidant et leurs parents résidant à Hong Kong ou en République Populaire.

Retour


Actualités et nouveautés Le colloque de 1999 Articles
Bilans, débats, comptes rendus Dernier ouvrage Pointeurs et Bibliographie
Page de garde Vos commentaires et propositions